L'existence de sites préhistoriques sur notre commune atteste de tout temps de la présence de l'homme dans notre région.

 

    Le territoire est occupé au Haut Moyen Age 

(découverte d'un sarcophage datant du VII ème siècle dans l'ancien prieuré).

     Sainte Colombe connait un essor rapide au XIII ème siècle :

  • Proximité de Provins (Ville de foires)

  • Utilisation de la Voulzie comme voie navigable facilitant les échanges de farine, vin...

 

    A cette époque, Sainte Colombe est déjà un gros bourg qui abrite une léproserie (Close-Barbe fondée en 1160 par Henri le Libéral, Comte de Champagne), un prieuré Clunisien (XI ème siècle) et une église paroissiale (XIII ème siècle).

 

    Au XVII ème siècle, le château de Septveilles est construit sur les rives de la Voulzie, au XVIII ème siècle, les travaux de construction du Canal Royal de Provins sont commencés. Ces témoins disparaîtront après la Révolution.

 

   Au milieu du XIX ème siècle, les travaux d'assèchement des mares environnantes permettent une meilleure mise en valeur du terroir, l'ère industrielle et la venue du chemin de fer (1857) apportent de nouvelles activités (exploitation des argiles, tuileries, briqueteries).

 

   Au XX ème siècle, le village prend son aspect actuel avec les travaux d'adduction d'eau de la Ville de Paris et les réaménagements de la RD 403.

    Quelques personnages qui ont marqué l'histoire de notre commune :

  • L'abbé Armand Félix Gaston d'ANDLAU (1710-1785) aumônier du roi Louis XV, propriétaire de château.

  • Edme Jean Noël HENIN (1748-1818) curé de Sainte Colombe, pendant 36 ans, poète et fablier.

  • Simon Benoist LOMBARD (1830-1903) céramiste et mécène local.

  • Armand Jules FRANCOIS (1867-1952) instituteur à Jutigny et bienfaiteur de notre commune. (Il lègue à la commune ses biens avec obligation de garder un caractère scolaire). Les écoles portent aujourd'hui son nom.